EEn réponse à la situation préoccupante du monde artistique face à la crise sanitaire du COVID-19, l'équipe de LVR, avide de créativité, a décidé d'agir en mettant sur pied un projet unique et inédit : un escape-game théâtralisé inspiré des maisons hantées aux États-Unis. Ainsi est né le "Cinéma de Dante" au cœur de Toulouse, sur la place Wilson à Jean Jaurès. L'ancien cinéma UGC a été transformé en attraction horrifique éphémère du 13 octobre au 8 novembre 2020.

Le but était de donner au monde de l’événementiel une petite bouffée d’oxygène après l’arrêt brutal de tout le secteur depuis des mois. Ce projet audacieux a été conçu sur plus de 1000 m². Les participants ont dû faire preuve de courage, d’observation et de réflexion pour résoudre les énigmes horrifiques tendues par les nouveaux résidents qui hantent les lieux, et ont eu la chance de s’échapper des griffes du maître incontesté des Enfers. Le parcours était théâtralisé et comportait des jeux.

EEn réponse à la crise sanitaire du COVID-19 qui a frappé le monde artistique, l'équipe de LVR a créé un projet unique : le "Cinéma de Dante", un escape-game théâtralisé inspiré des maisons hantées américaines. Installé dans l'ancien cinéma UGC de Toulouse, sur la place Wilson à Jean Jaurès, cette attraction horrifique éphémère a été ouverte du 13 octobre au 8 novembre 2020

Le but était d’apporter un souffle d’air frais à l’industrie événementielle qui avait été brutalement stoppée depuis plusieurs mois. Le projet audacieux, qui s’étendait sur plus de 1000 m², invitait les participants à faire preuve de courage, d’observation et de réflexion pour résoudre les énigmes terrifiantes posées par les nouveaux résidents hantant les lieux. Ils avaient ainsi la chance de s’échapper des griffes du maître des Enfers. Le parcours était entièrement théâtralisé et comprenait des jeux.

DDurant près d'un mois et demi, toute l'équipe s'est affairée pour façonner cet événement titanesque. Un premier travail colossal d'étude, de mise aux normes et de protection a dû être réalisé, en association avec différentes sociétés spécialisées.

Pour la protection du public, une équipe de spécialistes a été mandatée pour désinfecter les 1500 m² et des purificateurs d’air ont été installés. Une visite du bâtiment, couplée à l’étude des installations, a permis de se rendre compte des différents problèmes liés aux infrastructures, mais aussi aux normes sanitaires et de sécurité à mettre en place pour l’ouverture au public.

Une équipe a été chargée de la recherche et de la mise en place des décors pour les différentes pièces, en se tenant scrupuleusement au cahier des charges. La team LVR, dotée d’une volonté de fer et à grand renfort de générosité et d’entraide, a réussi l’exploit de transporter et d’installer tous les éléments de décor en plein centre-ville de Toulouse en seulement 7 jours.

DDurant un mois et demi, notre équipe s'est consacrée à la réalisation de cet événement colossal. Un travail préliminaire immense a été accompli, comprenant des études, des mises aux normes et des mesures de protection en collaboration avec des sociétés spécialisées.

Pour assurer la sécurité du public, une équipe de spécialistes a été chargée de désinfecter les 1500 m² et des purificateurs d’air ont été installés. Une visite approfondie du bâtiment a permis d’identifier les problèmes liés aux infrastructures ainsi que les normes sanitaires et de sécurité à respecter pour l’ouverture au public.

Une équipe dédiée a travaillé sur la recherche et l’installation des décors pour les différentes pièces, en suivant attentivement les exigences spécifiques. Grâce à la détermination et à l’entraide de l’équipe LVR, nous avons réussi l’exploit de transporter et d’installer tous les éléments de décor en plein centre-ville de Toulouse en seulement 7 jours.

EEntre couvre-feu, confinement et manifestations, les collaborateurs ont vécu un véritable enfer. Le 17 octobre, un couvre-feu est mis en place à partir de 21h, obligeant l'équipe administrative à réagir en urgence. De nouveaux horaires sont mis en place pour éviter un important désistement du public. Une cellule de crise est mise sur pied afin de répondre au mieux à la clientèle en leur proposant soit un nouvel horaire ou jour de séance, soit un remboursement.

Confinement national : Le deuxième confinement en France est appliqué le vendredi 30 octobre à minuit. Le cinéma de Dante voit alors le week-end d’Halloween et sa dernière semaine d’ouverture annulée : toutes les places prises après le 30 octobre jusqu’au 8 novembre doivent être vérifiées et remboursées.

Manifestations : le vendredi 30 octobre au soir, alors que les derniers participants venus nombreux patientent à l’extérieur de l’attraction, un groupe de fauteurs de troubles s’avance sur la place Jean Jaurès. Un tir de grenade lacrymogène est réalisé par les forces de l’ordre non loin de là et vient gazer les clients de l’attraction. En urgence, l’équipe de sécurité réagit et met rapidement en sécurité toute la clientèle à l’intérieur du bâtiment. Le public y patientera jusqu’à l’accalmie afin de pouvoir sortir sans danger par les issues de secours.

Malgré toutes ces péripéties, nous sommes heureux d’avoir pu, l’espace d’un instant, libérer les Toulousains de leurs peurs dans un contexte si anxiogène

EEntre couvre-feu, confinement et manifestations, les collaborateurs ont vécu un véritable enfer. Face au couvre-feu mis en place le 17 octobre, nous avons réagi rapidement ,une cellule de crise a été mise en place pour répondre aux attentes des clients en proposant des alternatives telles que de nouveaux horaires ou remboursements.

Le deuxième confinement national, débutant le 30 octobre, a conduit à l’annulation du week-end d’Halloween et de la dernière semaine d’ouverture du Cinéma de Dante.

Lors des manifestations du 30 octobre, un groupe perturbateur est apparu sur la place Jean Jaurès, tandis que les derniers participants attendaient à l’extérieur de l’attraction. Notre équipe de sécurité a réagi rapidement et a mis en sécurité l’ensemble de la clientèle à l’intérieur du bâtiment, en attendant que la situation se calme pour pouvoir sortir en toute sécurité par les sorties de secours.

Malgré toutes ces péripéties, nous sommes fiers d’avoir pu offrir aux habitants de Toulouse un moment d’évasion dans un contexte anxiogène.

Ils étaient là pour nous